NOS

ACTIONS

01. NOTRE STRATÉGIE

LA MOBILISATION

La mobilisation sociale embrasse un large faisceau d’initiatives dont les plus importantes sont les suivantes : Les études et recherches, Les publications, Les formations, L’information et la sensibilisation des masses, La veille citoyenne, Les manifestations; Les campagnes de plaidoyer et de lobbying

Globalement, la stratégie de la COPAGEN consiste à identifier les problèmes. Les études et les recherches permettent de mieux comprendre les déterminants des problèmes ainsi identifiés. Les recherches de ces recherches sont capitalisées, publiés et disséminés, soit dans le cadre de formations des acteurs de la COPAGEN et alliés, soit dans le cadre de séances d’information et de sensibilisation de masse. Ces actions doublées de la veille citoyenne permettent d’éveiller la conscience de l’opinion publique. 

NOTRE STRATEGIE

L'APPUI ET L'APPROCHE DE TRAVAIL

Les actions d’appui accompagnement-appui sur le terrain consistent plus généralement à faciliter la concrétisation des projets liés aux thématiques de travail de la COPAGEN.

Par exemple actuellement la COPAGEN travaille sur un projet d’envergure sous régionale qui vise à impulser une « révolution agro écologique » par l’accompagnement de femmes rurales.  Ce projet est activement soutenu par la Fondation New Field.

S’agissant de l’approche de travail, elle est de type participatif : les besoins des communautés remontent du niveau local au niveau régional pour être traduits en projets exécutés par la base sous la supervision directe des coalitions nationales et la supervision générale de la Coordination régionale. Dans la plupart des cas, les recherches sont réalisées en étroite collaboration avec les communautés qui sont les bénéficiaires directs des actions de la COPAGEN.

03. NOTRE STRATEGIE

CAMPAGNE DE PLAIDOYER

Les campagnes de plaidoyer et de lobbying permettent d’inverser les mauvaises tendances qui ont un impact négatif sur les droits des communautés sur leurs ressources génétiques.

Il s’agit d’analyser des politiques et réglementations, d’en déceler les forces et les faiblesses et de faire corrélativement des propositions dans le sens d’une protection plus accrue des droits des communautés.  Ce fut le cas la participation de la COPAGEN au processus de mise en œuvre du cadre juridique communautaire de biosécurité en Afrique de l’ouest.